Bien-être

L’hypersensibilité : Comment la reconnaître et en faire une force ?

Il est parfois difficile de mettre des mots sur vos maux. Vous vous sentez vulnérable et ce monde vous paraît parfois trop dur à supporter. Vous n’en comprenez pas vraiment les codes, vous avez souvent l’impression de venir d’une autre planète, ou de subir de plein fouet la cruauté d’autres individu. Vous êtes très sensible à la souffrance animale, ainsi que la pauvreté et les injustices de ce siècle. De plus, vous avez souvent été les victimes de personnes manipulatrices dans votre existence, vous laissant parfois des cicatrices profondes...

Sachez que vous êtes probablement hypersensible, comme environ 20 % de la population ! La question que vous devez certainement vous posez est de savoir si vous êtes voué-e – en tant qu’hypersensible – à souffrir plus que les autres ? Ce trait de votre personnalité peut-il néanmoins devenir une force, plutôt qu’une faiblesse ? Et puis, comment être certain-e que vous êtes réellement hypersensible ?

Retrouvez toutes les réponses dans l’interview de ce jour.


Interview de Claudia Rudaru Stefan, Hypnopraticienne, certifiée en hypnose Ericksonienne et hypnose Classique


Michaël, Magic-Love :
Bonjour Claudia, à quoi identifie-t-on une personne hypersensible ?

Claudia, hypnopraticienne : C'est assez facile de l'identifier, je dirais qu'on peut déjà observer des signes sur le visage de la personne ; elle a un regard doux, dans la plupart des cas des grands yeux d'enfant, des traits plutôt doux et une voix suave (caressante). Une personne hypersensible est une personne profondément gentille et très tournée vers l'autre.

Sans prétendre que les hypersensibles – HS – sont des êtres parfaits, ils sont effectivement très riches intérieurement, intuitifs et perspicaces et arrivent à percevoir ce que les individus lambdas ne perçoivent pas.

Tout ce qu'ils captent est ressenti avec intensité, que ça soit leurs émotions comme la joie, la peur, la douleur, le chagrin, l’enthousiasme, mais aussi au niveau physique, la sensation de faim, par exemple, le froid et la chaleur, les odeurs, les bruits ou le contact avec des différentes textures, etc.

De même, leurs besoins sont aussi plus prégnants, comme celui de sécurité, de se réaliser et s'épanouir, d'être reconnus, ou alors le besoin d'amour et d’appartenance.

Les HS aiment les animaux et la nature, ont une présence discrète, ils évitent les endroits agglomérés et bruyants, car ça les épuise ; ils se sentent vite embarrassés dans des cercles d’inconnus.

Néanmoins, pour être sûr qu'on se trouve en présence d'une personne hypersensible, il faudrait voir si celle-ci a une forte empathie, puisque les narcissiques, par exemple, peuvent aussi être hypersensibles. Toutefois, ces derniers sont sensibles uniquement par rapport à leurs propres émotions.

Michaël, Magic-Love : Est-ce que le développement de l’hypersensibilité est provoqué par certains troubles liés à l’enfance, ou est-ce un trait de caractère qui appartient naturellement à la personnalité d’un individu ?

Claudia, hypnopraticienne : Pour le Dr Elaine Aron, qui a consacré sa carrière à étudier le comportement des hypersensibles, cela est lié à un trait génétique, alors que pour le psychologue français Saverio Tomasella (l'auteur du livre « À fleur de peau. Le roman initiatique des hypersensibles »), l’hypersensibilité est le résultat des expériences vécues par chaque individu.

Dans une approche spirituelle, je pense que le degré de sensibilité d'une personne n'est pas un hasard. Il pourrait être directement lié aux expériences et aux leçons de vie qu'une âme ait choisi de vivre dans cette existence.

Si, par exemple, pour une raison qui échappe à notre conscient, un individu doit faire l’expérience d'un oppresseur dans cette existence, une grande sensibilité sera un obstacle. Alors qu'un autre individu qui mettra sa vie au service de l'autre, aura besoin d'une grande sensibilité et d’une forte empathie.

Tous les êtres humains ont au fond d'eux la sensibilité ; elle est juste diminuée chez certains et amplifiée chez d'autres et je ne crois pas que ça soit aléatoire.

Michaël, Magic-Love : Comment peut-on faire la paix avec son passé en étant hypersensible ?

Claudia, hypnopraticienne : Oui, les hypersensibles ont pour la plupart, un passé lourd, un vécu difficile. Faire la paix avec le passé peut être un travail fastidieux.

Ils ont besoin d'analyser leurs expériences, afin de mettre en évidence les schémas intérieurs, comprendre les mécanismes et désamorcer les conflits profonds. Car tout se passe à l’intérieur de nous.

Michaël, Magic-Love : L’hypersensibilité est-elle une faiblesse ? Peut-on guérir de l’hypersensibilité ?

Claudia, hypnopraticienne : Si les blessures du passé sont ouvertes et qu'on ne fait aucun travail sur soi, dans le but de débloquer les émotions accumulées, on avance en traînant avec nous des valises qui ne cessent pas de s'alourdir et notre sensibilité est perçue alors comme un fardeau. C'est un peu comme à la patinoire si vous voulez. Oui, on est tombé, mais on a le choix entre rester sur place, ce qui deviendra de plus en plus inconfortable, ou alors, se relever et continuer à apprendre. C'est plus que sûr qu'à un moment donné, après plusieurs coups, on arrivera à trouver l'équilibre et là, on va avancer dans la fluidité et la joie.

Michaël, Magic-Love : De quels types de personnes les hypersensibles peuvent-ils devenir les proies ? Comment peuvent-ils s’en protéger ?

Claudia, hypnopraticienne : Les schémas douloureux du passé peuvent se reproduire, car ils se sont enregistrés dans l'inconscient, et c'est pourquoi on a cette sensation de répéter les mêmes expériences, de vivre encore et encore les mêmes blessures sans fin.

Si une personne (que ça soit une femme ou un homme) a vécu l'humiliation, le manque d'affection, l'abandon – pendant l'enfance – elle attirera à l'âge adulte des individus qui vont la traiter de la même manière. Parce que c'est tout ce qu'elle connaît. C'est comme si elle était programmée à vivre que ça. Il est important d'effacer les images traumatisantes ancrées dans l'inconscient et les remplacer par celles qu'on veut expérimenter. L'Inconscient doit savoir ce qu'on souhaite vivre, c'est pour ça que tous les sages nous conseillent de pratiquer la visualisation.

Eh oui, je sais qu'il y a des personnes qui ont déjà essayé et n'ont peut-être pas réussi, alors elles ont abandonné. Je leur suggérerais de réessayer encore et encore, au début avec des petites choses, jusqu'à ce que la confiance s’installe. Ensuite, une fois la méthode perfectionnée, de commencer par des souhaits plus grands.

Ce n'est pas le fait d’être sensible qui fait de nous une proie. C'est la croyance qu'on est une victime entourée par de bourreaux, qui produit des expériences éprouvantes.

Michaël, Magic-Love : Quels sont les conseils que vous pourriez donner à un hypersensible pour être heureux en couple ?

Claudia, hypnopraticienne : L'hypersensible a cette tendance à ignorer sa propre personne et à donner beaucoup d'attention à l'autre et du coup, de lui donner beaucoup d'énergie, ce qui l'épuise…

À la suite de cela, un partenaire hypersensible pourrait se sentir envahi, un neurotypique pourrait se sentir parfois inconfortable et dans d'autres circonstances pourrait essayer d'en profiter. Un narcissique en demandera plus et un pervers narcissique va lui pomper toute son énergie.

Il y a des personnes qui affirment qu'elles ne savent plus quoi faire pour faire plaisir à leur partenaire, car elles ont tout essayé et rien n'y fait. Cela veut dire qu'elles ont caché leur vrai visage en croyant qu'il était terne et ont porté plusieurs masques pour satisfaire les attentes et les exigences de l'autre.

C'est important justement, d'enlever toutes les couches synthétiques dans le but de retrouver le vrai Soi sur lequel il est essentiel de porter son attention. Car c'est uniquement à travers le Soi qu'on peut rayonner de cette lumière qui est la nôtre.

Michaël, Magic-Love : Comment se protéger des souffrances des autres, lorsque l’on possède une personnalité hypersensible ?

Claudia, hypnopraticienne : On ne peut pas se protéger, sauf si l'on décide de fermer notre cœur, de s'interdire de ressentir nos émotions. Mais dans ce cas, la souffrance et le vide intérieur seront de plus en plus puissants.

C'est cela la nature d'un hypersensible et il est vrai qu'il ressent plus intensément la détresse de l'autre que sa joie.

Cependant, ça peut aider de réfléchir au dessein de la Vie. C'est toujours l'univers spirituel qui nous apporte des réponses. On devrait se rappeler que chaque être est là, afin de faire ses propres expériences, dans lesquelles on ne peut pas toujours interférer.

Si l'on ne peut pas aider celui qui souffre à l’extérieur de nous, on peut toujours regarder la part en nous qui se reflète dans cette personne là et lui apporter du réconfort. Parce que je pense que si l'on continue à rencontrer des êtres en souffrance c'est parce qu’une part de nous-même est en train de souffrir.

Michaël, Magic-Love : Est-ce que les hypersensibles sont des personnes à part ? Quelle proportion de personnes est concernée par l’hypersensibilité ?

Claudia, hypnopraticienne : Oui, tout à fait ! Ils ont un mode de fonctionnement différant des neurotypiques. Ils réfléchissent et agissent avec le cœur.

Les hypersensibles sont capables, du fait de leur sensibilité, de capter des informations subtiles d'un univers invisible à l’œil nu. Beaucoup d'entre eux ont depuis l’enfance, des différentes capacités extrasensorielles, dont ils ne parlent généralement pas, par peur d’être rejetés, ridiculisés ou pire encore.

On parle d'environ 20% de la population qui serait hypersensible. Je rêve d'un monde où au moins 75% le serait.

Michaël, Magic-Love : Au cours de nos discussions, vous avez mentionné que les Français étaient plus touchés par l’hypersensibilité que d’autres nationalités. Y a-t-il une raison à cela ?

Claudia, hypnopraticienne : Ah là, j'avais rigolé, parce que 90% de mes clients et de ceux qui suivent ma chaîne sont des Français, j'ai donc un faible pour la France. Pas de statistiques à ce niveau-là ! ?

Michaël, Magic-Love : Y a-t-il des métiers en particulier, où les hypersensibles excellent ?

Claudia, hypnopraticienne : Oui, sans doute, dans les domaines où ils peuvent utiliser leur créativité, leur sensibilité, leurs dons et leur bon cœur. Ils feraient des excellents écrivains, artistes, acteurs, médecins, infirmiers, thérapeutes, etc.

Cependant, les métiers trop terre-à-terre, comme la politique, où la compétitivité et les stratégies de manipulation sont essentielles, ne sont pas du tout en adéquation avec leur façon d'être et d'agir. Les hypersensibles seront plus vite atteints du syndrome de l’épuisement professionnel si leur métier ne nourrit pas leur âme.

Michaël, Magic-Love : Y a-t-il un facteur commun entre hypersensibilité et spiritualité ?

Claudia, hypnopraticienne : Tout à fait. Ce sont les HS qui sont à la recherche du sens de la vie, à la recherche des réponses. Ils ont cette connexion avec le monde subtil, invisible et en la ressentant, ils sentent aussi cet appel de l'âme, d'aller vers la découverte. C'est surtout le cas des surdoués qui sont des grands hypersensibles.

Dans la même optique, les personnes qui ne sont pas spirituelles et qui nient l'existence de l'immatériel, sont fermement convaincues qu'elles en ont raison, car elles n'arrivent tout simplement pas à le sentir ou l’apercevoir. C'est toujours en fonction de notre sensibilité.

Michaël, Magic-Love : Est-ce qu’un hypersensible est capable d’être réellement heureux ?

Claudia, hypnopraticienne : Oui, ils ont la capacité d'être réellement heureux, peut-être plus que les autres êtres humains qui ne cherchent pas vraiment à évoluer, à trouver des réponses, à s’améliorer eux-mêmes et à s'élever vers l'absolu. Un hypersensible a la possibilité de trouver et d’utiliser à bon escient les lois de l'Univers.

Michaël, Magic-Love : Quel est le conseil que vous pourriez donner aux personnes hypersensibles qui ont besoin de se reconstruire après avoir subi de grandes souffrances émotionnelles ?

Claudia, hypnopraticienne : Dans un premier temps, il faudrait faire le « vide ». On ne peut pas vraiment avancer en portant des poids écrasants sur nos épaules. Il y a des HS qui choisissent de travailler tout seul sur eux-mêmes, d'autres qui font appel à des professionnels (les thérapies douces sont une véritable bénédiction pour les hypersensibles).

Ensuite, il est très important de se pencher sur l'estime de soi, changer l'image négative de soi-même, afin de ne plus attirer ce qu'on appelle les vampires énergétiques.

Arrêter tout effort de plaire à ceux qui les « agressent » et chercher la compagnie des personnes qui les acceptent sans conditions.

Mais surtout, de se respecter et de satisfaire les besoins de leur être profond.

Michaël, Magic-Love : En quoi l’hypnothérapie peut-elle aider les personnes hypersensibles ?

Claudia, hypnopraticienne : L'hypnose ericksonienne est une méthode douce et permissive qui facilite la connexion – de façon respectueuse – à son Inconscient, à ce Pouvoir qu'on a tous en nous, mais qu'on n'utilise pas.

Rien que de se relier à lui, peut-être une expérience exaltante.

Mais cela peut aussi être bouleversant. Je me rappelle une fille hypersensible qui a eu besoin de plusieurs essais pour « supporter » l'intensité du contact avec le Soi. Chaque fois qu'elle touchait l'Être, elle éclatait en sanglots.

Je reste convaincue qu'en travaillant sur une problématique, d'autres qui se trouvent en arrière-plan, qui échappent à notre conscient et qui sont prêtes à se libérer, s'éliminent. Après chaque séance, il serait intéressant d'observer les changements qui se produisent, les prises de conscience, les rêves, rien que pour s'en rendre compte de la capacité incroyable que notre être a, de se réparer lui-même.

Michaël, Magic-Love : Est-on obligé de consulter dans un cabinet pour bénéficier d’une séance d’hypnose ?

Claudia, hypnopraticienne : Non, pas du tout. Avant de me pencher sur cette interview, j'ai justement eu une séance très intense avec une dame hypersensible qui travaille beaucoup sur soi et je suis encore imprégnée par cette énergie qui s'est installée après une profonde transformation. Nous avons fait un très bon travail ensemble et cela s'est passé grâce à l'internet.


À propos de Claudia

Claudia Rudaru Stefan est une hypnothérapeute spécialisée dans le domaine de l’hypersensibilité et des hauts potentiels (surdoués). Après avoir été journaliste dans son pays d’origine, la Roumanie, passant de la radio à la télévision, Claudia s’est très vite découvert une vocation pour aider autrui à travers ses chroniques sociales défendant des valeurs humanistes. Elle a choisi de partir étudier en Belgique, où elle s’est formée à différentes techniques d’hypnose, en particulier l’hypnose ericksonienne. Aujourd’hui, Claudia exerce à Bruxelles à son cabinet ou à distance, via Skype.

Retrouvez Claudia sur son site internet, sa chaîne Youtube ou sa page Facebook.

La sensibilité n’est pas fragilité. C’est l’incapacité de rester superficielle. C’est aller toujours au fond des choses, dans les personnes, dans les émotions.
– Serena Santorelli
Michaël Gisserot    |   3 Commentaires

3 Commentaires